Connexion

Plan d'Aménagement Général

Refonte du PAG de Dudelange : État d'avancement 


Depuis la présentation des conclusions du processus de participation citoyenne lors de la conférence de clôture de février 2016, de nouvelles étapes vers la refonte du Plan d'Aménagement Général (PAG) ont été franchies. La ville de Dudelange finalise actuellement son évaluation environnementale stratégique (EES/SUP), étape inéluctable à la refonte du PAG, qui doit tenir compte des impacts de la stratégie de développement de la commune sur l'environnement et le paysage, conformément à la législation nationale et européenne.

L'objectif de la SUP est d'identifier et d'anticiper l'impact potentiel d'une planification sur l'environnement et le paysage dès le début, afin d'élaborer des mesures de prévention et de compensation appropriées, qui peuvent être retranscrites dans les concepts d'aménagement et les schémas directeurs ainsi que dans le cadre réglementaire du PAG. Des études de terrain complémentaires sont actuellement en finalisation pour identifier l'importance de certains sites de développement potentiel pour les espèces animales protégées. Ces études doivent être menées pendant l'entièreté d'une période de végétation et seront achevées à l'automne de cette année.

Parallèlement et sur base des réflexions menées lors des workshops de la participation citoyenne, l'étude préparatoire du PAG (en 2 phases) est mise à jour. La première section, le volet analytique, constitue le diagnostic territorial; la ville est analysée sous différents angles, le contexte national avec les projets de plans directeurs sectoriels par exemple, la démographie, l'économie, le foncier, la structure urbaine notamment les caractéristiques essentielles du tissu bâti, les équipements collectifs, la mobilité, la gestion de l'eau, l'environnement naturel et humain, les plans et projets réglementaires ou non, le potentiel de développement urbain et les dispositions légales et réglementaires. La seconde section, le volet concept, constitue l'approche globale du développement urbain / mobilité / paysager de la ville à moyen, à long et à très long terme.

Le futur développement des équipements scolaires, structures d'accueil et équipements sportifs a été finalisé en 2019. Ces études permettent d'adapter le découpage des secteurs scolaires en fonction de la situation existante et des projets d'habitation en cours et à venir. Ainsi le projet PAG prévoit des réserves foncières pour garantir le développement des équipements collectifs (sites scolaires, sites sportifs et similaires).

Le territoire de la ville de Dudelange dispose d'un énorme potentiel pour garantir sa croissance démographique et la création de nouveaux emplois, à long voire à très long terme.

Afin d'assurer un développement cohérent de la ville de Dudelange, le projet PAG prévoit un phasage de développement des plans d'aménagement particulier « nouveau quartier » (PAP NQ), en fonction de la desserte des transports publics, de la disponibilité foncière et de la capacité des équipements publics et des infrastructures techniques. Les grandes surfaces libres sont définies, soit en PAP NQ, développables directement sur la base d'un projet d'urbanisation à court et moyen terme, soit en PAP NQ couvert d'une zone d'aménagement différé (ZAD), développables à long et très long terme. Le projet PAG prévoit environ 35 zones de PAP NQ et de ZAD sur l'ensemble du territoire.

Des schémas directeurs sont dressés pour chaque zone soumise à l'élaboration d'un plan d'aménagement particulier « nouveau quartier » (PAP NQ et ZAD). Les schémas directeurs définissent: les objectifs de développement, le concept urbanistique, le concept de mobilité, leur intégration dans le paysage et milieu naturel ainsi que les modalités de leur mise en œuvre. Le contenu des différents schémas directeurs est en cours d'élaboration.

Le développement de la ville de Dudelange repose sur certains grands projets urbains, notamment des nouveaux quartiers d'habitation qui seront développés à moyen, long et très long terme, notamment le nouveau quartier NeiSchmelz, qui a fait l'objet d'une modification ponctuelle du PAG, approuvée récemment, et dont les PAP NQ sont en cours de finalisation. A plus long terme, le futur quartier Ribeschpont représente un énorme potentiel de développement pour Dudelange.

Les zones d'activités économiques sont aussi un segment important pour la ville de Dudelange. Le projet de plan sectoriel « Zones d'activités économiques » (ZAE) prévoit notamment une zone d'activités économiques nationale spécifique pour les entreprises liées aux technologies de la santé, de l'informatique et des communications au Nord de la commune, adjacente au laboratoire national de la santé (LNS) existant. Le PAG et le schéma directeur préciseront les affectations et les critères d'aménagement de cette nouvelle zone d'activités.

En parallèle, des études sont en cours pour définir l'urbanisation de l'entrée Nord de la ville de Dudelange, le long de la route de Luxembourg au lieu-dit « op Helper ». Ces études permettront de définir les affectations souhaitées, le concept de mobilité, le gabarit des constructions, lors d'un processus de concertation étroite avec les propriétaires.

Dans le PAG en vigueur, certains quartiers spécifiques font l'objet d'une protection du tissu bâti « Zone à préserver », sans pour autant cibler des bâtiments et éléments caractéristiques du patrimoine architectural et historique de la commune. La refonte du PAG permettra d'augmenter la protection et la mise en valeur du patrimoine bâti de la commune par la délimitation de « Secteurs protégés » de type « environnement construit ». C'est suite à une visite sur place en 2014, avec le Service des Sites et Monuments Nationaux, que les secteurs protégés existants ont été confirmés ou le cas échéant redélimités. De nouveaux secteurs ainsi que des bâtiments et gabarits protégés ont été proposés. Les parties écrites du PAG et des PAP QE vont traduire les prescriptions inhérentes à cette délimitation dans la partie graphique du PAG.

Les parties écrite et graphique du PAG et des PAP QE se finalisent donc, et seront le nouveau socle réglementaire pour le développement de la ville de Dudelange. Ces parties réglementaires découlent des études et analyses réalisées et des décisions prises durant l'ensemble du processus.

Entretemps, le développement urbain de Dudelange se poursuit. Deux modifications ponctuelles mises en procédure au cours de l'année 2018 ont été approuvées par les différents ministères :

  • D'abord, la modification ponctuelle concernant le site NeiSchmelz définitivement approuvée par la Ministre de l'Intérieur le 6 février 2019 ; un site d'environ 36 hectares qui se situe entre le Centre-ville et les quartiers existants « Italie » et « Schmelz ». Le projet de modification ponctuelle de ces terrains avait pour objectifs de définir de nouvelles affectations du sol en vue de créer un nouveau éco-quartier d'envergure à vocation mixte, d'élargir le centre actuel de Dudelange et d'établir une liaison fonctionnelle entre les quartiers Italie et Schmelz. La revalorisation de cette friche industrielle constitue une opportunité pour l'élargissement du centre de Dudelange à l'intérieur de l'agglomération, qui joue un rôle important pour l'attractivité de la ville et de la région sud. En se réappropriant cette friche, la commune saisit l'occasion de se développer de l'intérieur et réagit ainsi face à l'urbanisation des terres agricoles. A terme, ce site représente un potentiel de développement pour accueillir environ 2.300 nouveaux habitants dans 1.000 logements. La complémentarité des nouvelles affectations va contribuer à consolider le centre existant et profiter aux structures déjà en place tout en augmentant son attractivité.
  • Puis, la modification ponctuelle concernant le site A Bellëg ; site d'environ 4,60 hectares qui se situe entre les quartiers existants « Ribeschpont » et « Nord », entre la route de Luxembourg (N31) et l'emprise des voies de chemin de fer, la route de Burange et la rue Jean Simon, en vue du développement d'un nouveau quartier d'habitation. Cette modification a été approuvée par la Ministre de l'Intérieur en date du 4 juin 2019.
La phase 1 du projet de shared space dans l'avenue G.-D. Charlotte et de la place Am Duerf est terminée ; le centre-ville est depuis réapproprié par ses habitants et ses visiteurs. Grâce à ce nouvel aménagement, les piétons et les cyclistes ont désormais priorité sur les automobilistes, et la place Am Duerf est entièrement dédiée aux piétons. La seconde phase de mise en œuvre du shared space est en cours actuellement.